mercredi 29 février 2012

Au menu du mois de mars : 11 activités pour bien manger sans se ruiner

Je vous invite à participer en grand nombre aux activités de mars dans le cadre du Mois de la Nutrition. Au menu : 11 activités, gratuites ou à petit prix, sur le thème Bien manger sans se ruiner. Vous pourrez apprendre à faire votre pain, découvrir la cuisine moléculaire, assister à une conférence-dégustation, cuisiner en famille ou suivre un cours de cuisine animé par la cheffe du Leméac. Les activités sont organisées par différents organismes de Rosemont, ce qui permet de mieux connaître les ressources du quartier. L’érablière urbaine, au parc Molson, le samedi 10 mars, marquera un moment phare dans la programmation. C’est avec grand plaisir que j’y ferai un tour.

Vous trouverez tous les détails dans la programmation complète, disponible au http://cdcrosemont.org/PDF/Depliant_Mois%202012.pdf .

La sécurité alimentaire est un enjeu prioritaire pour mon équipe. Ma collègue Maeva Vilain s’est d’ailleurs impliquée dans le comité organisateur du Mois de la Nutrition, un des nombreux comités de la Coalition sécurité alimentaire de Rosemont. La sécurité alimentaire, c’est d’avoir accès à de la nourriture en quantité et en qualité suffisante. Pour ce faire, il faut apporter des changements à différents niveaux. C’est pourquoi nous travaillons à la fois sur des initiatives locales et sur une stratégie en matière d’alimentation qui amènerait des changements à travers le pays.

Cette stratégie en matière d’alimentation a été élaborée suite à une grande tournée de consultations dans 28 collectivités canadiennes réalisée en 2008-2009 par Jack Layton et Alex Atamanenko, porte-parole en matière d’agriculture, d’agro-alimentaire et de sécurité alimentaire. Cette stratégie prévoit notamment un étiquetage approprié des aliments (provenance, valeur nutritionnelle et OGM) et l’obligation pour les produits importés de se conformer aux normes environnementales et sanitaires canadiennes. Les petits agriculteurs canadiens devraient bénéficier de mesures fiscales et d’encouragements pour vendre sur le marché local. Il faudrait aussi analyser les conséquences des ententes commerciales internationales sur les agriculteurs canadiens.

En attendant de mettre ce beau programme en œuvre, je vous souhaite un beau mois de la nutrition!

vendredi 24 février 2012

Le siège social d'Air Canada doit rester à Montréal










Le gouvernement conservateur ferme les yeux sur les agissements de la compagnie, qui a récemment annoncé le transfert de 140 emplois de Montréal vers Toronto

Les députés néo-démocrates Ève Péclet (La Pointe-de-l’Île) et Alexandre Boulerice (Rosemont-La-Petite-Patrie) appuient les employés d’Air Canada dans leur lutte pour que les emplois du siège social du transporteur aérien restent à Montréal.

Les députés ont participé vendredi matin à Montréal à une conférence de presse qui rassemblait plusieurs politiciens et syndiqués. «Le gouvernement conservateur doit agir et faire respecter la loi sur Air Canada pour garder les emplois du siège social à Montréal», estime Ève Péclet.

Le 9 février, celle-ci a d’ailleurs demandé des comptes au ministre des Transports Denis Lebel lors d’un échange à la Chambre des communes. En guise de réponse, le ministre Lebel a bêtement affirmé que «les décisions d'affaires se prennent selon le marché».

Cette nonchalance indigne amène le NPD à se demander pourquoi le gouvernement abandonne ses responsabilités et refuse de faire respecter la loi sur la participation publique au capital d’Air Canada, qui exige que l’entreprise offre un service dans les deux langues officielles et que son siège social soit situé dans la région de Montréal.

«Les conservateurs n’ont pas hésité à intervenir sur le plan des relations de travail chez Air Canada, alors qu’ils se mettent la tête dans le sable quand il s’agit de faire respecter la loi pour garder des emplois de qualité à Montréal, déplore Alexandre Boulerice. Avec les conservateurs, c’est toujours deux poids, deux mesures.»

jeudi 23 février 2012

Le NPD dénonce les tactiques honteuses pour perturber le scrutin !

Harper doit répondre de l’utilisation de tactiques pour décourager le vote par une entreprise liée aux conservateurs !

Le NPD condamne vigoureusement les tactiques honteuses visant à perturber le dernier scrutin et qui sont liées aux conservateurs.

Des reportages publiés aujourd’hui font le lien entre la firme la firme RackNine d’Edmonton, le Parti conservateur du Canada et la campagne de harcèlement téléphonique qui a eu lieu lors de la campagne électorale du printemps.

« La vieille manière cynique de faire de la politique est devenue une marque de commerce des conservateurs, a déclaré la chef du NPD, Nycole Turmel. Il y a quelques mois seulement, ils ont plaidé coupables d'avoir enfreint les dispositions relatives aux dépenses de la loi électorale. Maintenant, on apprend qu’ils sont allés encore plus loin avec ce qui semble être la plus vaste et la plus systématique des campagnes pour semer la confusion chez les électeurs dans toute l’histoire du Canada. »

Des documents d’Élections Canada relient RackNine à la campagne de réélection du premier ministre, de même qu’aux campagnes de trois ministres et d’au moins six autres conservateurs.

Des documents provenant de l’association de circonscription de Stephen Harper montrent que la campagne nationale des conservateurs a utilisé les services de l’entreprise pour des appels téléphoniques automatisés.

Charlie Angus, porte-parole du NPD en matière d’Éthique, et Alexandre Boulerice, porte-parole pour le Conseil du Trésor, ont fait parvenir des lettres de plaintes à Élections Canada ainsi qu’à la GRC, les exhortant à mener une enquête approfondie.

« Ces tactiques sont honteuses et ceux qui en sont responsables devront rendre des comptes, a conclu Mme Turmel. Les conservateurs ont été élus en promettant de mettre fin aux scandales de l’ère libérale. Plutôt que de tenir promesse, ils ont orchestré leurs propres scandales. »

lundi 20 février 2012

Budget fédéral 2012 : décidons ensemble

Pour discuter du prochain budget, Hélène Laverdière députée NPD de Laurier-Sainte-Marie, Marjolaine Boutin-Sweet députée NPD d'Hochelaga et moi-même organisons une rencontre le mardi 21 février prochain, à 19h, au Café-Coop Touski, situé au 2361 Ontario Est.

A quelques jours du budget, la situation est grave et nous voulons vous entendre. En effet, pour compenser des baisses d’impôts données aux grandes entreprises et des dépenses de plusieurs milliards pour l’achat d’avions de guerre F-35 et la construction de prisons, les conservateurs annoncent des coupes drastiques dans les budgets des ministères. On doit s’attendre à des réductions allant de 4 milliards à 8 milliards, qui toucheront notamment les services offerts aux aînés, aux immigrants et aux chômeurs.

Les agences Fitch et Moody’s elles-mêmes mettent en garde le gouvernement contre des coupes trop drastiques, qui auraient des effets négatifs et contre-productifs sur notre économie. Elles reprennent ce que le NPD a dit depuis des mois, c'est-à-dire qu'on fait face à un gouvernement qui est idéologique dans ses compressions dans les services publics. On espère que Jim Flaherty va entendre le message, si ça ne vient pas du NPD, mais de ses amis des agences de notation.

Comment gérer la crise des finances publiques dans laquelle nous a plongés le gouvernement conservateur? Quelles sont vos priorités? Vos craintes? Venez en discuter avec vos représentants au gouvernement fédéral. Vos députés veulent savoir ce que vous en pensez.

Très belle exposition d'Hawa Kaba à la maison de l'Afrique












J'ai eu le plaisir de découvrir une très belle artiste samedi dernier à la Maison de l'Afrique. Hawa Kaba, artiste très engagée inclut dans ses collages des illustres défenseurs de droits, comme Nelson Mandela ou Gandhi. Ses œuvres font aussi une large place aux femmes et aux enfants, montrant la force et l'amour qui les entourent et qui nous inspirent.
L'exposition a lieu à la Maison de l'Afrique. C'est la première fois que je visite ce lieu d'exposition, très bien aménagé, vaste, avec un café-librairie et une boutique. Le tout a été fondé en 2004, par Mariam Sy Diawara, une femme très sympathique, que je félicite pour la création de ce beau trait d'union entre le Québec et l'Afrique.
http://maison2lafrique.com
www.hawakaba.com

vendredi 17 février 2012

Les citoyens de Rosemont-La Petite-Patrie se mobilisent pour sauvegarder la pension de la vieillesse
























Plus de quatre-vingt personnes étaient présentes jeudi 16 février, aux Habitations Nouvelles Avenues à la consultation sur la sécurité de la vieillesse organisée par le NPD. J'ai animé la soirée en compagnie de Lysane Blanchette-Lamothe, porte-parole adjointe du NPD pour les ainés. Je considère qu'avoir autant de monde à une consultation publique, un jeudi soir, c’est bien la preuve que le gouvernement Harper doit respecter les ainés et ne pas faire passer de 65 à 67 ans l’âge d’accès à la pension de la vieillesse. Il s’agissait d’une consultation organisée dans le cadre d’une tournée pancanadienne de l’Opposition officielle sur ce thème.
Les citoyens ont clairement revendiqué l’importance de maintenir l’âge d’accès à la pension. Plus largement, ils ont appelé à la construction d’un système qui permettrait à tous les ainés « d’être bien logés et bien nourris », comme l’a dit Angelina, une dame présente. Les participants ont aussi souligné l’importance de manifester de la reconnaissance envers les ainés qui ont travaillé et pris soin de leurs enfants et qui ont bâti notre société. Plusieurs personnes ont aussi indiqué que les conservateurs s’attaquent ainsi aux travailleurs et travailleuses les plus vulnérables, qui n’ont pas d’épargnes ou de régimes de retraite privé, parce que leur emploi n’est pas très payant. La grande majorité des personnes présentes ont d’ailleurs signé une pétition demandant que le gouvernement Harper n’augmente pas l’âge d’admissibilité à la Sécurité de la vieillesse et exhortant le gouvernement à mettre en œuvre les mesures nécessaires pour éliminer la pauvreté touchant les aînés.
Au cours de la soirée, j'ai eu l'opportunité de revenir sur le fait que le Canada a les moyens de maintenir l’âge d’accessibilité à 65 ans. Même le directeur parlementaire du budget a confirmé que le régime dans sa forme actuelle est viable.
Le programme du NPD propose de bonifier le Supplément de revenu garanti et de doubler le Régime de pension du Canada, qui est la Régie des rentes du Québec chez nous. « Comme société, nous avons les moyens de faire vivre nos ainés dans la dignité. C’est une question de choix politique, rappelle Lysane Blanchette-Lamothe. »

mercredi 15 février 2012

Donnez-moi votre avis sur le programme de la sécurité vieillesse

Je suis très inquiet de la possible modification du programme de sécurité de la vieillesse. Les Conservateurs laissent entendre qu'ils feraient passer l'âge d'admissibilité aux pensions de Sécurité de vieillesse de 65 à 67.
Je veux vous entendre sur le sujet, savoir ce qui vous semble le plus équitable comme système de gestion des pensions.
Je vous invite donc à une consultation publique sur le thème de la sécurité vieillesse. Elle aura lieu :
- jeudi 16 février
- de 19h à 20h30
- aux Habitations Nouvelles Avenues - 6450 Boul. Pie-IX (dans Rosemont-La Petite-Patrie)
Avec ma collègue Lysane Blanchette-Lamothe, la porte-parole adjointe pour les ainés et députée de Pierrefonds-Dollar nous prendrons note de vos idées et nous les relayerons à Ottawa.
Cette consultation se fait dans le cadre de la tournée pancanadienne du NPD pour sauver le programme de sécurité de la vieillesse.

jeudi 9 février 2012

Les conservateurs s'accaparent l'argent pour les personnes handicapées !




Des données obtenues par le NPD révèlent que le Québec a reçu à peine 3 % des subventions octroyées via le Fonds d’accessibilité pour les personnes handicapées depuis sa création en 2007. L’examen des mêmes documents montre que près de 85 % des 67,4 millions accordés par le gouvernement fédéral ont été versés dans des circonscriptions conservatrices du pays.

«Les personnes handicapées de partout au pays devraient avoir un accès égal aux fonds du gouvernement fédéral peu importe qui les représente à la Chambre des communes. Et, en ce sens, le Québec devrait recevoir sa juste part de subventions, car cette aide est vitale pour les personnes qui souffrent d’une incapacité et qui ont besoin d’un coup de pouce pour se dénicher un boulot», a affirmé la porte-parole du NPD en matière des personnes vivant avec une limitation fonctionnelle Manon Perreault (Montcalm), lors d'une conférence de presse prononcée conjointement.

Le Fonds d’accessibilité pour les personnes handicapées a été mis sur pied en 2007 par le gouvernement fédéral pour aider les personnes handicapées à intégrer le marché de l’emploi. L’Institut de la statistique du Québec estime à 765 000 le nombre de personnes handicapées au Québec, soit 10,4 % de la population. De plus, près du quart des personnes handicapées vivent dans un ménage à faible revenu.

Les Québécois souffrant d’incapacité ont autant besoin d’aide que ceux des autres provinces. Les statistiques du Fonds d’accessibilité me laissent perplexe. Il semble clair que les conservateurs négligent l’aide apportée aux personnes handicapées du Québec et c’est indigne de la part d’un gouvernement. C’est un manque de compassion flagrant envers des personnes vulnérables.

mercredi 8 février 2012

Ma vidéo dans laquelle je dénonce l'abolition du registre des armes à feu

Le 7 février, à la Chambre des Communes, j'ai eu l'occasion d'exprimer mon mécontentement quant à l'abolition du registre des armes à feu.




video

jeudi 2 février 2012

Les retraites dans la mire de Harper

Target1 75 1
Le premier ministre Stephen Harper a annoncé devant ses amis milliardaires de Davos qu’il avait l’intention de revoir notre système de retraite canadien. Fidèle à son habitude, Stephen Harper a contourné le processus parlementaire pour faire une annonce qui risque de transformer radicalement notre filet social.
Je comprends l’exaspération et le désespoir des aînés concernant le coût de la vie et l’absence de soutien durant le processus de vieillissement. Je comprends également la frayeur que doivent ressentir des centaines de milliers de personnes âgées qui se demandent qu’est-ce qui arrivera de notre régime de retraite.

Au NPD, nous luttons sans relâche pour protéger les régimes de retraite pour que les personnes handicapées, les aînées et l’ensemble des Canadiens puissent vivre leur retraite dans la dignité et la sécurité.  Il est pour moi inacceptable de voir ce gouvernement engloutir des milliards en réduction d’impôts des grandes entreprises et menacer de sabrer dans les programmes sociaux.

Il est grandement temps de revoir notre régime fiscal afin que chacun paie sa juste part. Le mouvement occupons a ramener ce débat sur la place publique. Si nous voulons gagner en 2015 et mettre de l’avant des politiques visant à rétablir une véritable justice sociale, nous devrons nous donner les moyens. Nous devrons, bien entendu, mettre fin aux abris fiscaux, mais nous devrons également revoir en profondeur notre régime fiscal afin de retrouver une véritable progressivité.


-bonifie le Régime de pension du Canada et le Régime des rentes du Québec en doublant progressivement le montant des prestations, qui passeraient de 25 % à 50 % des gains d’un retraité;

-bonifie graduellement le Supplément de revenu garanti auquel l’inscription serait automatique;

-adopte des mesures pour rendre les médicaments d’ordonnance plus sûrs et abordables.

En terminant, nous avons appris que le président du Conseil du Trésor Tony Clement a l’intention de couper entre quatre et huit milliards de dollars lors du prochain budget. Cette somme pourrait représenter plus de 10% des dépenses! Une mobilisation de tous les acteurs de la société civile sera nécessaire pour faire reculer ce gouvernement. Soyez assuré que je serai avec vous pour me battre contre ces mesures rétrogrades.

Alexandre Boulerice
Député de Rosemont-La Petite-Patrie
Critique du Conseil du trésor