lundi 18 avril 2011

Top 10 des raisons pour voter NPD le 2 mai prochain


Stephen harper
  1. Parce que le meilleur moyen de lutter contre Stephen Harper est de le remplacer!

  2. Parce que Jack Layton ferait le meilleur premier ministre (même André Pratte le dit!) http://bit.ly/gppm9i

  3. Le NPD reconnait de façon concrète la nation québécoise grâce à une vision du fédéralisme asymétrique. Le NPD accorderait un droit de retrait des programmes fédéraux avec compensation. http://bit.ly/hP0VBo

  4. Le NPD présente un nombre record de femmes comme candidates http://bit.ly/fuLQBa

  5. Pour travailler ensemble pour une économie plus solidaire en mettant fin aux réductions d’impôts aux grandes entreprises. http://bit.ly/f7Rl2l

  6. Parce qu’un gouvernement NPD aurait comme priorité les familles http://bit.ly/fE1Ubh

  7. Parce que le NPD veut rendre les logements abordables pour tous et toutes http://bit.ly/fE1Ubh

  8. Pour un régime public de retraite de qualité http://bit.ly/gZZc4l

  9. Parce que les gaz à effet de serre ne s’arrêtent pas à la frontière du Québec, nous devons avoir une politique environnementale à l’échelle canadienne. http://bit.ly/hlRiF9

  10. Parce que le NPD est le seul parti qui s’oppose clairement à la guerre en Afghanistan. http://bit.ly/fTgYmx

4 commentaires:

Sébastien a dit...

Et ne pas oublier la réforme du système, l'instauration de la proportionnelle.

Alexandre Boulerice a dit...

Tout à fait d'accord!

Arielle a dit...

Et ne pas oublier la réputation internationale du Canada! Sommes-nous toujours un pays actif dans la promotion des droits de l'Homme? Il faut éviter de se voir refuser une 2e fois un siège non-permanent au Conseil de sécurité de l'ONU...

Yves a dit...

L’alliance NPD-QS: ou la trahison à venir … !

La victoire que souhaite le PQ est loin d’être assurée. Il est possible que les prochaines élections au Québec soient, du fait du scrutin à un tour, un sombre traquenard, plutôt qu’un processus démocratique: plusieurs éléments nous permettent d’envisager un scénario qui reconduirait au pouvoir un gouvernement Charest pourtant rejeté par la grande majorité de la population.

En effet, on a pu constater que dans les élections précédentes, des petits partis comme Québec solidaire ont pu efficacement diviser le vote progressiste pour contribuer à la réélection du Parti libéral du Québec.
Le pouvoir de nuisance de Québec solidaire, soit-disant “indépendantiste”, sera augmenté par le fait qu’un bon nombre de ses militants se sont investis dans le NPD, contribuant à la victoire d’un parti fédéraliste: il faut s’attendre à un “retour d’ascenseur” du NPD au profit de QS.
Par ailleurs, on voit déjà des militants de QS se mettre en ligne pour faire partie des 150 permanents rémunérés du NPD-Québec. Ces militants ont généralement une expérience orgnisationnelle que les nouveaux venus de la vague “orangiste” n’ont pas.
On aurait donc, dans l’échiquier politique québécois, non pas un support du Bloc (décimé) au PQ, mais une machine de guerre fédéraliste (NPD-QS) prête à la mise en oeuvre de toutes les stratégies … pour barrer la route au PQ. Je ne crois pas que les citoyens qui ont voté NPD en espérant des mesures sociales qu’ils n’auront pas (Harper ayant le pourvoir absolu), aient voté pour introduire au Québec un “cheval de Troie” fédéraliste !

Ce possible détournement d’un processus démocratique déjà fort imparfait, bloquerait toute voie légale à l’expression politique de la nation québécoise, et ne laisserait aux citoyens que la rue comme lieu d’institutionnalisation du pouvoir. Il serait à prévoir que, comme d’habitude, l’armée canadienne soit appelée pour écraser une expression politique extra-parlementaire.

Au lieu des larmes de crocodile de Monsieur Amir Khadir à propos de la défaite historique du Bloc québécois, il serait intéressant qu’il nous livre très honnêtement son point de vue sur la position exprimée, avant même les élections, par deux militants indépendantistes de son parti:
« On comprend les électeurs de gauche au Québec qui sont tentés de voter pour Jack et ses candidats. Mais attention ! Le signal progressiste qui sera envoyé en votant NPD pourrait être perverti si cela affaiblit l’opposition à Harper. Une défaite importante pour le Bloc serait une victoire non seulement pour Harper mais pour l’ensemble des dominants au Canada. » (François Cyr et Pierre Beaudet, «La question du NPD», Les Nouveaux Cahiers du Socialisme, 25 avril 2011; http://www.cahiersdusocialisme.org/2011/04/25/la-question-du-npd/).

L’offensive appréhendée d’une “cinquième colonne” de “phalangistes” fédéralistes contre la démocratie et contre la nation québécoise ne sera victorieuse que si elle n’est pas combattue avec stratégie et détermination. C’est pourquoi je crois que la vigile nationale doit se faire partout, y compris au sein du NPD.

Yves Claudé – sociologue